En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Augmentation et réduction mammaire - Chirurgie du sein - Le Mans

Le sein est le symbole par excellence de la féminité. De nombreux facteurs peuvent conduire à la chirurgie esthétique et réparatrice de la poitrine.
C'est pourquoi le cabinet du Dr Jérémie Lamy intervient dans ce domaine afin de satisfaire les besoins esthétiques ou réparateurs de ses patientes.

 
L'augmentation mammaire par implant
Cliquez ici
L'augmentation mammaire par lipomodelage
Cliquez ici
La mastopexie
Cliquez ici
La réduction mammaire
Cliquez ici
La gigantomastie
Cliquez ici
Les malformations mammaires
Cliquez ici
La reconstruction mammaire
Cliquez ici

L'augmentation mammaire par implant

L'augmentation mammaire est une intervention chirurgicale qui consiste en l'implantation d'une prothèse (implant) afin d’augmenter le volume de la poitrine. Elle est dédiée à des femmes présentant une hypotrophie mammaire de sévérité variable ou ayant perdu du volume après les grossesses ou après un amaigrissement. Le degré d’augmentation sera décidé en consultation. Il sera également possible de corriger une ptose (seins tombants) associée.

La présence d’implants mammaires n’empêche ni la grossesse, ni l’allaitement. En revanche, en cas de désir rapproché de grossesse, il est recommandé de réaliser l’augmentation plutôt après qu’avant la grossesse. L’intervention est réputée douloureuse mais elle est relativement peu douloureuse en cas de position pré-musculaire des implants.

L'augmentation mammaire par lipomodelage

L'augmentation mammaire par lipomodelage est une technique consistant à prélever de la graisse d'une ou plusieurs zones du corps afin de la transférer dans les seins, permettant d'obtenir une augmentation du volume du sein. Cette technique est indiquée pour des femmes qui souhaitent gagner un volume léger de la poitrine ou encore apporte une correction minime de la forme de la poitrine.

La réduction mammaire

L’hypertrophie mammaire est une pathologie très fréquente. Une trop forte poitrine peut entraîner des douleurs dorsales, cervicales et au niveau des épaules, elle peut limiter la pratique de l'exercice physique et avoir également un retentissement psychosocial invalidant. 

La réduction mammaire a un but fonctionnel, diminuant (ou supprimant) les douleurs dorsales et permettant de faciliter la pratique sportive et également esthétique car corrigeant l’asymétrie et la ptose et facilitant l’habillement. L’objectif est donc d’obtenir une poitrine en adéquation avec la morphologie, ni trop petite, ni trop grosse.

Trois cicatrices sont généralement nécessaires pour une réduction mammaire. Elles permettent de remonter l’aréole, recentrer le sein et lui redonner du galbe et du volume dans le décolleté, tout en en réduisant le volume et l’étui cutané.

La mastopexie

Les grossesses, le vieillissement et les variations de poids peuvent entraîner une chute (ou ptose) de la poitrine. La mastopexie ou cure de ptose mammaire permet la réparation de ces poitrines abîmées et la récupération d'un galbe plus esthétique. Il peut parfois être nécessaire d'y associer la mise en place d'un implant.

Les malformations mammaires

Il existe plusieurs malformations mammaires pouvant être corrigées grâce à de la chirurgie plastique et reconstructrice.

Les malformations concernant le volume de la poitrine sont assez répandues. Cela concerne soit un volume trop important des seins, soit une l'hypertrophie, voire même une aplasie (absence totale de seins). Ces malformations peuvent être unilatérales, c'est-à-dire que d'un seul côté, arrivant à une asymétrie mammaire.

D'autres malformations peuvent être également handicapantes comme les pathologies portant sur les mamelons, le thorax, le syndrome de Poland ou encore le syndrome des seins tubéreux.

La gigantomastie

La gigantomastie consiste en une croissance excessive des glandes mammaires. Elle est généralement consécutive à une grossesse mais peut aussi toucher les adolescentes, avec une évolution rapide.

Une chirurgie de réduction peut s'avérer nécessaire dans des cas extrêmes, avec un but de diminution du volume et de repositionnement de la plaque aréolo-mammaire, avec des cicatrices les plus discrètes possibles afin de procurer à la patiente des seins harmonieux et en adéquation avec sa silhouette.

La reconstruction mammaire

La prise en charge du cancer du sein aboutit généralement à une mutilation difficilement acceptable par la patiente. La reconstruction mammaire est une étape indispensable au retour à une vie normale après le cancer. Il s’agit en règle générale plus d’un protocole de reconstruction que d’une intervention isolée.

La première intervention vise à restaurer un volume. C’est cette intervention qui guidera l’ensemble du processus de reconstruction. La seconde intervention vise à la symétrisation du sein controlatéral et à l’amélioration du sein reconstruit. Une troisième est généralement nécessaire afin de parfaire le résultat et de reconstruire la plaque aréolo-mamelonnaire.